Automatiser la recherche de noms de domaines expirés.

Auteur: Clément
Date: 11 février 2022

Trouver de bons noms de domaines expirés relève parfois de l'impossible. Que ce soit pour monter des PBN, faire du spam ou juste créer un nouveau site, les meilleurs NDD sont souvent tous pris. Je vais vous montrer une méthode ~simple (et la liste en fin d'article) pour récupérer au jour le jour les pépites laissés de coté par les snappeurs.

Étape 1 : Trouver les sources de données

Les listes de noms de domaines expirés

Il existe aujourd'hui un bon nombre de sites qui permettent de naviguer à travers des listes de centaines de milliers de domaines expirés. Le plus connu et gratuit est ExpiredDomains.net.

Il existe aussi des services payants tels que PBNPremium – qui possède son propre crawler, et qui permet d'avoir un nombre de fonctionnalités non présentes dans ExpiredDomains: Indexation, trafic historique, etc.

Dans mon exemple, on cherchera une liste pré-filtrée sur ExpiredDomains.net.

Qu'est-ce qu'un bon nom de domaine expiré ?

On pourrait faire un article, voir un guide sur comment sélectionner un bon nom de domaine expiré. Chacun fait avec ses propres métriques – selon ses outils, mais une chose est sûre, la vérification humaine en fin de course est toujours obligatoire. Le but est donc d'avoir le moins de nom de domaines possible à vérifier quand l'étape manuelle pointe le bout de son nez.

On peut quand même lister, ce qui selon moi, fait un bon nom de domaine expiré :

  • Le nom de domaine est encore indexé
  • Pas de mention de marque ou spam dans le NDD (Nike, Vuitton, etc.)
  • Le nom de domaine à plusieurs backlinks de qualité
    • Les backlinks sont indexés
    • Les backlinks se positionnent sur des mots clés

Cette petite liste simple permet de filtrer déjà bon de mauvais nom de domaines.

Les listes sur ExpiredDomains.net

Le site fourni un nombre de filtres non négligeable dont certains filtres SEO (via Majestic) ; je vous propose de regarder ceux utilisés pour mon study case.

En premier lieu, on peut indiquer quels mots exclure dans le nom de domaine.
On peut également exclure tous les domaines trop récents. Avec ce filtre, on évite les possibles spammeurs qui utilisent les domaines une seule année.
On ajoute bien évidemment le filtre qui permet de sélectionner uniquement les noms de domaine disponibles.
La liste des gTLD / ccTLD à sélectionner est en fonction de vos préférences. Il faut savoir que beaucoup de domaines en .com / .net / .org sont snappés dès qu'ils deviennent disponibles, il ne reste donc en général que des NDD de mauvaises qualités. En ajoutant des extensions plus exotiques, on peut potentiellement tomber sur des perles, que les snappeurs n'ont pas eu la possibilité d'enregistrer.
Le dernier filtre que j'utilise est très subjectif. Il permet de vraiment réduire la taille de la liste. J'utilise un TF de 1 minimum pour enlever tous les domaines à 0 - qui sont TRÈS nombreux. J'utilise le filtre class-C pop, c'est-à-dire un nombre de domaines référents, dont l'adresse IP est de classe C différentes. Ici, ma fourchette va de 5 à 150. Le minimum assure d'avoir un nom de domaine qui possède quelques RD – en dessous, on trouve beaucoup trop de NDD. Le maximum fixé est à 150 - car au-dessus, si personne n'a snapper ou repérer ce domaine, c'est qu'il est probablement pourri.
Avec ces filtres, on se retrouve avec 6000 à 8000 domaines par semaines, ce qui fait en moyenne environ 1000 domaines à analyser par jour. Ça reste beaucoup.

L'indexation du nom de domaine.

Pour vérifier l'indexation d'un nom de domaine dans Google, on entre l'opérateur site: suivi de la racine du nom de domaine (exemple.com)

Ici on voit, par exemple, que le nom de domaine marques-de-france.fr est bien indexé.

Je rappelle que cette notion de backlink de qualité est subjective, mais elle fonctionne pour la plupart des PBN que je monte.

La façon la plus simple de vérifier cette data pour moi est de passer via Ahrefs.

Dans la partie "liens entrants" du logiciel, on ajoute les filtres "dofollow" et "Réf mots-clé de la page dans le top 100" à 1 - et nous trouvons l'ensemble des backlinks dofollow qui se positionnent sur au moins un mot clé.

Il est également possible de faire les mêmes constats via Semrush ou Babbar.

Étape 2 : L'automatisation

Savoir faire c'est bien, mais si vous n'avez pas une armée de stagiaires pour ce travail, vous allez surement y passer 8 h par jour pour un butin assez maigre. Il est donc temps d'automatiser tout le process.

Quels logiciels pour l'automatisation ?

Automatiser ce n'est pas si simple, mais il existe aujourd'hui des outils "no-code" pour faciliter la tâche des personnes qui ne développent pas. Les plus anciens connaissent Zennoposter, mais de nouveaux outils fleurissent depuis mi-2021. Je peux citer Hexomatic, Robomotion, mais également Pabbly.

J'ai pour ma part décider de coupler Robomotion aux webhooks de Pabbly. Voici en un graphique le flow utilisé :

Récupérer la liste de nom de domaines.

Pour cette première étape, j'ai utilisé Robomotion, qui me permet d'ouvrir le navigateur et de récupérer page par page les noms de domaines.

La fonction d'enregistrement de filtre coupler au bouton "Only new domains" permet de ne traiter que les domaines apparus depuis la dernière recherche. Très pratique pour éviter les doublons.
Robomotion fonctionne comme Zennoposter. N'ayant jamais testé ce dernier, je ne peux pas comparer les deux outils. Robomotion en revanche nécessite un peu de connaissance JavaScript si l'on souhaite avancer un peu dans les automatisations complexes.

Attention, ExpiredDomains n'accepte pas que l'on automatise la récupération des listes chez eux. Bon à savoir.

Sauce Secrète

On a tous un petit secret. Ça, c'est le mien, et ça permet de réduire radicalement la liste des NDD pour réduire les coûts Ahrefs et de check d'indexation.

Vérifier l'indexation

Il existe beaucoup d'outils qui possèdent leurs API. Je peux citer IsIndexed.com ou IndexedAPI.com, ces deux outils étant développés par des Français. Pour ma part, j'utilise ValueSERP qui permet également de vérifier l'indexation, mais également de récupérer les SERP entières.

Encore une fois, tout se passe dans Robomotion, qui permet d'envoyer des Requêtes HTTP, en GET ou POST, et de récupérer un JSON déjà parsé.

Une fois les premières étapes passées, il reste en moyen 10 à 30 domaines à regarder par jour. Ce qui permet de ne pas pulvériser le quota de son plan Ahrefs. Ici, à l'instar des étapes précédentes, on va simuler via Robomotion une activité humaine pour récupérer la valeur numérique présente devant "groups de liens".

Pousser les domaines dans un Gsheet

Pour historiser la donnée et les informations que l'on a récupéré, on se sert d'un webhook Pabbly. Le but ? À chaque bon nom de domaine trouver, on va créer une nouvelle ligne dans le tableau Google Sheet prévu à cet effet.

Les webhook avec Pabbly sont facilement configurables et le nombre d'intégrations permet de faire à peu près ce que l'on veut.
La colonne RD correspond aux nombres de backlinks dofollow qui se positionnent sur des mots clés, la colonne KW correspond au total de mots clés pour lesquels les backlinks se positionnent. La colonne TRD correspond au nombre de domaines référents. Le score est un petit calcul maison pour donner une valeur au domaine. La colonne Indexed permet de filtrer les NDD indexés. Enfin, la colonne de la date est explicite.

Push vers Telegram

Afin d'être averti des nouvelles pépites que je peux trouver directement sur mon mobile, j'ai décidé de push tous les nouveaux domaines dans un channel Telegram créé à cet effet.

L'action est très simple sous Pabbly qui possède un nombre de connecteurs impressionnant si vous aimez l'automatisation.

Conclusion

Il reste encore quelques bugs sur mon automatisation. Je fais tourner ce script toutes les 6 h, mais malgré ce rythme, certains noms de domaines ne sont déjà plus disponibles. L'idéal serait de vérifier via un API la disponibilité du domaine. Attention : cela n'empêche pas une dernière vérification à la main, qui devrait en supprimer les 2/3.

Si vous trouvez cette usine à gaz trop complexe à créer, bonne nouvelle. Je donne l'accès à mon channel Telegram gratuitement. Il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous, et vous recevrez une invitation unique vers ce channel. C'est environ 30 nouveaux NDD par jours qui y sont postés.

Une question, une remarque ou une suggestion ? Laissez votre commentaire et j'y répondrai rapidement !

4 comments on “Automatiser la recherche de noms de domaines expirés.”

  1. Hello, Franchement top comme automatisation. Je trouve cool le fait de pouvoir envoyer aussi sur Telegram. GG.

  2. T'es vraiment énervé. Je suis impressionné tant par la créativité que par la mie en oeuvre.
    Merci du partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Copyright 2019-2021 - Tous droits réservés.